Conseiller Technique Principal (santé scolaire et cantines scolaires)

Titre : Conseiller Technique Principal (santé scolaire et cantines scolaires)

Désignation des services : Conseiller Technique Principal du projet CVE/075 – Appui à la Mise en Oeuvre du Programme national de Santé scolaire et du Programme national des Cantines scolaires

Lieu : Praia, Cap Vert

Date de démarrage: dès que possible

Fin de contrat : 28 février 2014

 

CONTEXTE 

La formulation du projet d’Appui à la Mise en Œuvre du Programme national de Santé scolaire (PNSE) et du Programme national d’Alimentation scolaires (PNCE) a été réalisée à la suite d’une requête formulée par les autorités capverdiennes auprès du Ministère des Affaires étrangères luxembourgeois (MAE), dans le but d’approfondir les deux projets précédents de santé scolaire (CVE/046 et CVE/068).

L’inadéquation des ressources financières, humaines et matérielles, la situation de pauvreté de certaines localités, des attitudes et habitudes peu saines de la part de la population en général – et de la population scolaire en particulier – sont autant de facteurs qui influencent le niveau de santé. Malgré les efforts consentis pour promouvoir la santé scolaire depuis une dizaine d’années, des difficultés persistent quant à la mise en œuvre tangible d’actions de protection et de promotion de la santé.

L’approbation du PNSE par les autorités capverdiennes en janvier 2008 et du PNAE en mars 2010 renforce le besoin d’institutionnaliser les actions en santé scolaire et le besoin de coordination intersectorielle afin d’assurer la durabilité des actions.

La FICASE (Fundação caboverdiano de Acção social escolar) est l’institution nationale mandatée par le Ministère de l’Education et des Sports pour notamment mettre en œuvre le Programme national de Santé scolaire (PNSE) et le Programme national d’alimentation scolaire (PNAE).

Afin de pouvoir assumer son rôle de manière durable, cette institution doit renforcer sa crédibilité managériale pour d’une part, optimiser l’utilisation des ressources déjà disponibles et d’autre part, attirer de nouveaux partenaires pour le financement de ses actions.

L’objectif de développement de ce projet est de contribuer à l’amélioration du niveau de santé des enfants et des adolescents scolarisés, son objectif spécifique étant d’appuyer la mise en œuvre du PNSE et du PNCE.

Les enfants et adolescents scolarisés dans le système d’enseignement public préscolaire et primaire, dont le nombre est estimé à 100 000, sont les bénéficiaires directs du projet. 

Les principaux résultats espérés à la fin du projet sont les suivants :

  • renforcement de la capacité institutionnelle de la FICASE pour le développement, le suivi et la durabilité des interventions en Santé scolaire et Cantines scolaires ;
  • identification et traitement des principaux problèmes de santé des enfants et adolescents scolarisés ;
  • acquisition de connaissances et de comportements sains de la part des enfants et adolescents scolarisés.

 

Le projet a débuté le 1 mars 2010 et se situe à mi-parcours de son processus d’exécution.

La stratégie du projet est à présent bien établie. Le suivi du renforcement institutionnel de la FICASE reste indispensable et doit être effectué en routine. Le projet porte une attention particulière à  la relance de la visite médicale scolaire qui constitue la pierre angulaire de toutes les interventions.  Toutes les activités de la FICASE appuyées par le projet en matière de renforcement des compétences des personnels de santé et d’éducation, de sensibilisation de la société civile via des campagnes de communication, d’appui à la décentralisation sont  organisées dans le cadre cette visite médicale scolaire.

 

RESPONSABILITES

En tant que représentant de LuxDev dans l’UCP, le CTP est conjointement responsable, tout au long du cycle d’exécution du projet, avec l’homologue désigné par l’institution partenaire, pour :

1. Budget et programmation

  • élaborer le plan d’action pluriannuel sur la base du budget du document de projet ;
  • mettre à jour le budget pluriannuel et en décliner les budgets annuels ;
  • préparer et actualiser régulièrement la planification des tâches et activités sur une base annuelle et pluriannuelle ainsi que la programmation financière qui en découle et la faire valider par le Bureau Régional de LuxDev (à défaut le Siège de l’Agence) ;
  • présenter le plan opératif annuel (décliné en semestre voire trimestre le cas échéant) et la programmation financière qui y est liée au Comité de Pilotage et obtenir la validation de ce dernier.

2. Coordination de la mise en œuvre des activités

  • coordonner d’une manière générale la réalisation des tâches et activités du projet détaillées dans le document de projet ;
  • préparer les appels d’offres et les documents de contrat pour équipements, travaux et services professionnels ;
  • assurer le lancement du projet (signature de conventions, séminaire d’ouverture, implication des partenaires locaux) ;
  • assurer la clôture du projet (plan de transfert, séminaire de clôture, démarches administratives, débriefing au siège de LuxDev).

3. Exécution financière : engagement, ordonnancement, paiement, dans les limites des pouvoirs de signature

  • autoriser les dépenses relevant des tâches du cadre logique dans les limites du pouvoir de signature du CTP ;
  • préparer les demandes d’engagement de fonds en vue de les soumettre au Bureau régional de LuxDev pour validation ;
  • ordonnancer les paiements dans les limites du pouvoir de signature du CTP ;
  • réaliser le suivi financier et budgétaire ;
  • assurer que les opérations financières soient transparentes et suffisamment documentées et suivent les procédures existantes ;
  • veiller scrupuleusement au respect des délais dans la production des éléments de suivi et reporting financiers demandés par l’Agence ;
  • faciliter dans la mesure du possible le travail des auditeurs lors de leur passage au siège du projet et faire en sorte que les recommandations d’audits soient prises en compte dans la gestion quotidienne.

4. Monitoring, rapportage, communication

  • réviser les conditions préalables et les IOV proposés par le document de projet, vérifier leur alignement avec les IOV du partenaire et maximiser le renforcement du dispositif de monitoring du partenaire ;
  • assurer, le cas échéant, le monitoring spécifique des thématiques transversales en fonction des résultats du screening (environnement et changement climatique, genre, gouvernance) ;
  • procède à l’analyse quantitative et qualitative des risques ainsi que des facteurs de réussite et d’échecs ;
  • rédiger les rapports prévus à destination de LuxDev et du MAE (rapports trimestriels et annuels, rapport de lancement, rapport final).

5. Gestion des Ressources Humaines

  • responsable de la gestion des RH actives dans son projet/programme. Il applique le cadre de gestion défini par le ROF et communique avec l’administrateur RH pour tout ce qui a trait aux RH ;
  • responsabilité légales et administratives : (i) prépare et signe les contrats de travail conformément aux procédures LuxDev (ii) actualise l’organigramme du projet (iii) rédige les descriptions de fonction (iv) applique le règlement de travail (v) conserve l’historique des employés nationaux dans un dossier personnel (vi) identifie et transmet à l’administrateur RH les risques et cas de litiges ;
  • identifie les besoins du projet en terme de ressources humaines et gère le processus de recrutement ;
  • applique la politique salariale. Etablit le payroll pour le personnel national du projet (cette tâche peut être déléguée au ROF) ;
  • veille à ce que tout le personnel de son projet soit évalué et évalue ses subordonnés ;
  • identifie et communique les besoins en formation ;
  • identifie les employés nationaux susceptibles d’être transférés en fin de projet.

 

6. Gestion de ressources pour l’administration du projet

Le CTP gère les ressources destinées au fonctionnement du projet, prévues au titre de la T0 pour financer les frais liés au fonctionnement du bureau (loyer, personnel local, frais de fonctionnement, …).

  • recrutement et gestion des ressources humaines locales et internationales ainsi que du suivi administratif de leurs conditions d’engagement ;
  • gère l’équipement du projet (véhicule, équipement, mobilier etc.) par la mise en place de procédures appropriées et d’inventaires ;
  • assure la gestion des approvisionnements et la logistique nécessaire au bon déroulement des activités du projet ;
  • veille à l’accueil et à l’appui des missions.

 

7. Expertise sectorielle

En tant qu’expert sectoriel, le CTP porte également des responsabilités dans le transfert des compétences. Selon le secteur et les stratégies thématiques du MAE et en vertu des marqueurs CAD transversaux du projet, il devra également diffuser le savoir-faire et les compétences en matière d’intégration thématique transversale dans le(s) secteur(s) concerné(s) et pour le(les) thème(s) pertinent(s). Les trois thèmes transversaux de la coopération luxembourgeoise sont : l’égalité de genre, l’environnement et le changement climatique ainsi que la gouvernance pour le développement.

 

Le CTP devra en particulier apporter son appui à la réalisation des tâches suivantes (en utilisant sa propre expertise technique et/ou en mobilisant une expertise spécialisée court terme) :

 

  • Appui à la formation et à la restructuration fonctionnelle de la FICASE.
  • Appui au savoir-faire de la FICASE au niveau des districts
  • Formation ou recyclage des connaissances des infirmiers en santé publique, notamment au niveau des actions de prévention à développer en milieu scolaire.
  • Appui aux dépistages annuels réalisés par les délégations de santé chez les enfants du primaire et évaluation des conditions sanitaires des écoles 
  • Réalisation d’activités d’information, communication et éducation 
  • Renforcement de la santé scolaire dans le préscolaire. 
  • Renforcement de la sensibilisation des professeurs du primaire sur les thèmes de la santé scolaire.

 

COMPETENCES REQUISES POUR LE POSTE

Le CTP sera de préférence un expert en développement institutionnel ayant au moins cinq ans d’expérience dans le domaine de la gestion et coordination de projets de santé ou éducation.

Il maîtrisera en particulier les méthodes d’organisation et d’exécution budgétaire ainsi que les procédures de suivi et d’évaluation.

Une expérience antérieure dans la gestion et coordination de projets d’appui institutionnel dans un pays lusophone est souhaitable ;

Le CTP disposera d’une bonne connaissance du portugais ainsi que du français, langue dans laquelle seront rédigés les rapports ;

Le CTP dominera les programmes informatiques d’usage courant (systèmes d’exploitation, communication, planification, programmes Microsoft Office etc.).

Le CTP devra prouver qu’il/elle connaît et comprend les questions transversales pertinentes, dans un contexte de développement, telles que les définit le document de projet (marqueurs CAD, chapitre 3.8 Mesures prises pour intégrer les thèmes transversaux). Si l’expert n’a pas cette connaissance transversale, il devra l’acquérir.

Il est demandé au CTP de se tenir au fait de l’évolution de son domaine de spécialisation et des questions transversales pertinentes.

 

Comment postuler?

En consultant la section recrutement de notre site internet : www.luxdev.lu

 

Deadline : 26 avril 2012

 

Leave your thoughts

*

Search Jobs Here

Latest Jobs

Categories

LucyJobs

LucyJobs.com is an African focused Jobs listing website. If you have questions or comment please contact us using our contact us page.

Share This

Send this to a friend